Points de la défense Thyborön

Thyborøn est stratégiquement situé aux extrémités Ouest de Limfjorden. Le commandement de l'armée allemande a rapidement déterminé que la ville devait être fortifiée, c'est pourquoi en 1941, elle a débuté la construction d'une batterie d'artillerie. La batterie se composait de quatre canons de 105 mm, sans protection, avec un personnel cantonné dans des baraquements en bois. La construction du bunker a commencé à la fin de 1942 et, au cours des années suivantes, d’autres bunkers ont été installés. Ceux-ci comprenaient le R636 (contrôle de tir), le R671 (canon), le nad R501, le R622 et le R635 bunkers destinés aux personnels. Ont également été installés des soutes de stockage de munitions R134 et R607, des blocs de défense antiaérienne L409A et F127 et des blocs antichar R631.

En plus de la batterie à Thyborøn, il y avait dix autres batteries de 105 mm au Danemark, toutes avec une construction quasi identique. Les canons étaient de 1913, capturés aux Français. Ils avaient une portée d’environ 12 km. La plupart des bunkers de ces batteries étaient situés sur les plages ou dans les dunes à l’arrière les plages. Beaucoup sont encore visibles aujourd'hui.

Toujours en 1942, juste au nord-ouest de la batterie de Thyborøn, la Luftwaffe a construit une station de radar appelée Lama. Placés autour d’un imposant bunker de commandement L409, il y avait trois bunkers abritant des projecteurs (L411A et L411), ainsi que six canons antiaériens de 37 mm abrités dans des bunkers (L409, L409A et L410).

Pendant la guerre, les défenses du port de Thyborøn ont été continuellement mises à jour et consolidées avec des bunkers, principalement de type « défense d'infanterie » (R666, R622, R655 et R668). Ces bunkers sont aujourd'hui dispersés entre les bâtiments industriels du port.