Station radar de la Luftwaffe - Distelfink

L'une des stations radar les plus importantes en Allemagne en Normandie était dans la ville de Douvres-de-Délivrande. Il a commencé au début de 1942 et a été étendu en continu jusqu'à ce que le 1944e d'été

Il y avait cinq radar intégré, y compris un 65 mètres de haut Wassermann, qui a pu se moquer des avions à une distance allant jusqu'à 400 km. Deux radar Freya et deux géants Würzburg.

Un grand bunker de commandement a rassemblé toutes les informations et n'a pas manqué de suivre l'ennemi et leur propre avion.

La station totale a été fortement protégée par des canons pare-balles, qui ont été montés sur le bunker (L409A et L410A) ainsi que de nombreux bunkers de mitrailleuses et les canons antichars. De plus, il y avait des tombes, des barbelés et des champs de mines.

Au cours des semaines avant que les Alliés, le (d-jour) débarquèrent le 6 Juin 1944 en Normandie, la station radar a été bombardée à plusieurs reprises. Cependant, il y a eu une attaque à la bombe dans l'après-midi le jour même qui a détruit le radar Aquarius 65 mètres.

Dans les jours suivants, la station radar a été attaqué à plusieurs reprises par les troupes canadiennes et britanniques, mais seulement le 17 Juin, les Allemands a capitulé après que les assaillants avaient utilisé des chars.

Après la guerre, la zone des mines et de l'équipement a été nettoyé, et en 1992 il a été ouvert comme un musée.