Points de la défense Römö

A l’origine, l’isle de Romo n’avait pas de signification stratégique pour les Allemands. Cependant, au début de 1942, la Luftwaffe a commencé la construction d'une station de radar nommée Robbe, ou Seal, sur la partie nord de l'île. Plus tard cette année-là, la Kriegsmarine a également commencé à construire une station de radar sur l'extrémité sud de l'île, nommée Runxendorf. L'installation de Robbe comprenait plusieurs types de radars pour suivre les avions allemands et alliés.

Ces types comprenaient un grand “Mammuth”, un “See-Elefant”, un grand “Wurzburg” et plusieurs radars "Freya".

En 1943, les Allemands ont commencé à construire des bunkers pour les radars (V174 et L485), ainsi que pour les canons de Flak (L409A, L410, L410A et FL247). L'armée allemande a établi un bastion défensif à Lakolk, pour se défendre contre d’éventuels débarquements alliés.

Cela comprenait plusieurs bunkers d'infanterie R681 et R669, ainsi qu'un bunker de contrôle de tir S449 qui a été relié à la batterie côtière de Zenker située sur l'île voisine de Sylt.

Ces stations de radar et de surveillance étaient extrêmement modernes, et après la libération du Danemark, les Alliés ont mené une série d'exercices pour tester ces systèmes. Le radar See-Elefant a été spécialement étudié par les Alliés.

Aujourd'hui, il est encore possible de faire des visites guidées de plusieurs de ces bunkers.