Place fortifiée de Pineta del Fondo

Après le débarquement des Alliés en Sicile en septembre 1943, les Allemands commencèrent à installer un grand nombre de lignes défensives est-ouest sur le continent italien. Ces près de 40 lignes consistaient en obstacles naturels comme les rivières et les montagnes et elles portaient toutes des noms. La stratégie allemande consistait à défendre une ligne, puis à se replier sur la suivante, et ainsi de suite. La plupart des lignes étaient très peu fortifiées, mais il fallut tout de même près de deux ans aux Alliés pour traverser l’ultime ligne de défense et atteindre ainsi les Alpes.

Une de ces lignes défensive s'appelait "Reno" et s’étendait de Bologne à Comacchio.

Pendant l'hiver 1943, l'organisation Todt commença le renforcement la ligne Reno dont l'une des forteresses se trouvait à Pineta del Fondo (Pinède de Fondo) , qui était un petit bois de pins se trouvant sur la route principale, juste au sud de Mesola.

Il y avait un total de neuf bunkers dans cette petite forêt, avec des bunkers pour les hommes de troupe (R668), un bunker avec un canon (R677), plusieurs bunkers pour les mitrailleuses et de petits bunkers équipés de tourelles de char d’assaut.

Les bunkers de la Pineta del Fondo furent achevés au printemps 1944, mais la situation militaire ayant changé, l’armement n’y fut jamais installé.

Après la guerre et jusqu'aux années 1990, les dortoirs ont été utilisés par des sans-abris. Ensuite, les bunkers furent fermés et en 2014 ils ont ouvert en tant que musée.