Usine aeronautique Meise I

Début 1944 les alliés avaient acquis la supériorité aérienne sur l’Allemagne et le bombardement des grandes villes industrielles allemandes était presque quotidien. Afin de maintenir la production, les Allemands firent transférer une partie de leur industrie de guerre vers des mines existantes ou nouvellement crées dans le Sud de l’Allemagne. Le besoin de surface utile étant supérieur à ce qui était disponible, des abris anti aériens et des tunnels furent employés.

Dans la ville de Schwelm se trouvait un tunnel ferroviaire constitué de tubes parallèles, l’un de 935 m. de long et l’autre de 742 m. Une usine fut prévue durant l’été de 1944 et trois mois après les 2 tunnels étaient transformés en usine souterraine. Les rails furent enlevés et un sol en ciment coulé. Les tunnels reçurent un pont roulant et des conduits d’aération. De 1.000 à 2.000 techniciens et travailleurs esclaves travaillaient dans le tunnel Est ( appelé Linderhausener ) à la réparation et à la modernisation du chasseur Fw 190. Le tunnel Ouest, (appelé Schwelmer) assurait le transit des matériaux et de la main d’œuvre depuis et vers l’usine. Toutes les installations militaires situées dans les tunnels recevant des noms de code liés aux oiseaux, les tunnels de Schwelme furent nommés Meise (Mésange)

La production en continu se poursuivit jusqu’en Mars 1945. Après- guerre les tunnels furent vidés et ré-utilisés comme tunnels ferroviaires. Aujourd’hui le tunnel Est est utilisé par la ligne 8 du train reliant Wuppertal et Hagen. Le tunnel Ouest n’est pas actuellement en service.