Base de sous-marins à Bordeaux

A la suite de l’effondrement et de la capitulation de la France en Juin 40, la Kriegsmarine (Marine allemande) s’empressa d’établir une ligne de bases d’U-boats le long de la côte ouest de la France. Cela permettait un accès plus rapide et bien plus sûr, par le golfe de Gascogne, aux routes de l’Atlantique nord empruntées par les convois reliant la Grande Bretagne à l’Amérique du Nord que la longue et périlleuse navigation depuis leurs bases de la Baltique, doublant l’Ecosse et passant entre les Iles Faroes, l’Islande et le Groenland. Ces bases de sous-marins étaient situées à Brest, LorientSt Nazaire, La Pallice et Bordeaux.

La construction du bunker de Bordeaux débuta à l’automne 1941 et s’acheva à l’été 1943. Ses dimensions étaient de 245 m. en longueur, 162 m. en largeur (de l’avant vers l’arrière) avec une hauteur de 19 mètres. Il comportait 11 alvéoles dont 8 étaient des docks au sec. Le bunker servait de base à la 12e Flotille de U-boats qui mettait en œuvre des sous-marins de ravitaillement dits « vaches à lait », et chargés de rencontrer les sous-marins d’attaque en haute mer afin de leur transférer torpilles, fuel et ravitaillement, allongeant ainsi le temps de patrouille de ces derniers. La 12e Flotille mettait également en œuvre des sous-marins poseurs de mines et des navires de transport maintenant la liaison avec le Japon.

Les énormes quantités de fuel requises étaient stockées dans un second bunker  - en fait une construction massive aussi haute que les alvéoles elles-mêmes – distante de 200 mètres. D’une capacité de 4 millions de litres, il était relié par un pipe-line sous-terrain aux alvéoles abritant les submersibles. Ce bunker à fuel  possédait également 2 positions de batteries anti-aériennes sur son toit.

La base de sous-marin a été construite dans un bassin fermé, et protégé des  amples mouvements de marée du fleuve par des portes étanches. Ainsi qu’à La Pallice et St Nazaire, cette fermeture était protégée des attaques aériennes par une toiture en béton qui a été enlevée à la fin de la guerre.

A côté des installations allemandes se trouvait également une base de sous-marins italiens qui opéra jusqu’à la reddition de l’Italie aux Alliés en Septembre 1943, après quoi la Kriegsmarine saisit les 5 sous-marins italiens restants.

En 1944, pour protéger les alvéoles des bombes perforantes, une seconde toiture fut posée sur celle existante, elle-même épaisse de 350 cm. Une couche additionnelle de béton de 210 cm. d’épaisseur fut coulée, renforcée de blocs d’une largeur d’un mètre et d’une profondeur de 2 mètres. Le détonateur de toute bombe perforante était donc déclenché par la toiture haute, provoquant l’explosion dans le vide compris entre les deux toitures, l’empêchant ainsi de traverser la toiture principale et d’atteindre le bâtiment.

Un raid de bombardement fut effectué le 17 Mai 1943, mais malheureusement certaines bombes manquèrent leur cible, faisant des victimes parmi les civils locaux; une plaque commémore aujourd’hui leur contribution à la victoire finale des Alliés.

Le complexe de bunkers fut à  nouveau bombardé les 11 et 14 Août 1944 et reçut plusieurs impacts directs; cependant après la libération les alliés ne trouvèrent aucune trace de dommages sur cette structure massive.

Les derniers U-boats quittèrent Bordeaux en Août 1944, l’un d’entre eux étant l’U-534 qui fut coulé au large du Danemark le 5 Mai 1945: bien que le Grand Amiral Doenitz ait donné l’ordre à toutes les forces allemandes de se rendre depuis quelques heures, l’U-535 n’obtempéra pas et de ce fait fût attaqué et coulé. ll a été renfloué en 1993 et est à présent un musée à Liverpool en Angleterre (d’où la Bataille de l’Atlantique était coordonnée).

Le bunker de Bordeaux est aujourd’hui propriété privée et sert à divers navires de pêche et de plaisance. Bordeaux fut libéré par les Alliés à la fin du mois d’Août 1944.

  No tourists access but a very impressive structure, Looking like pow slaves helped build it based on a memorial