Base aérienne de la Luftwaffe Erika II

Erika II (Erika FuG 121) était un système de navigation à longue portée développé par la Luftwaffe qui guidait les bombardiers de nuit avec une précision à 400 mètres. Il s'agissait d'une amélioration du système utilisé lors du raid de bombardement dévastateur contre Coventry le 15 Novembre 1940.

Le système utilisait 2 stations émettrices aussi éloignées l'une de l'autre que possible. La première station utilisait deux émetteurs tous deux dirigés vers la cible. Un émetteur envoyait une série d'impulsions brèves à destination du poste radio d'atterrissage de nuit Lorenz de l'avion et le second émetteur des impulsions longues. Quand les deux courbes de fréquences coïncidaient elles produisaient un signal sonore continu pour le navigateur et ainsi toute déviation de cap pouvait être corrigée par le pilote en se réalignant sur le signal continu. Cela donnait au pilote le cap vers la cible mais pas la distance. Dès lors le signal émis par la seconde station était dirigé vers un point situé à quelques kilomètres avant la cible. Quand le bombardier entendait ce signal il enclenchait une minuterie afin que les bombes soient larguées automatiquement et exactement sur la cible.

Les Britanniques captèrent rapidement ces signaux et tentèrent de les dévier de leurs cibles. Ce fut le début d'une guerre électronique qui se poursuit aujourd'hui encore.

A l'Est de Cherbourg et à distance des autres stations situées en Hollande et en Allemagne la Luftwaffe installa une station d'émission avec 6 transmetteurs et des bunkers abritant des générateurs et des équipements de contrôle .La station de diffusion portait le nom de code Tausendfüssler (mille pattes). Le système Erika II était simple et efficace mais son développement fut tardif dans le cours de la guerre ce qui le rendit caduc, les raids de bombardement aérien Allemands sur l'Angleterre ayant cessé depuis longtemps.

Les fondations qui supportaient les antennes ainsi que les petits bunkers abritant les générateurs sont toujours visibles à St Pierre l'Eglise.