Batterie d'artillerie L'Escalette

La construction de cette batterie de pistolet a été commencé au début de 1943. Les quatre 122 mm. Les canons russes ont été placés dans des bunkers (R669), mais avec la possibilité d'être déplacés dans des positions d'anneaux ouverts et d'obtenir ainsi un champ de tir de 360 ​​°.

La batterie appartenant à l'armée allemande était occupée par des soldats italiens, toujours sous commandement allemand.

Après la capitulation italienne en septembre 1943, la batterie est reprise par les Allemands.

En plus des quatre canons, deux canons de 75 mm ont été utilisés pour la défense rapprochée. Ces deux canons yougoslaves ont été placés dans leurs propres bunkers (R612) protégeant l'accès nord et sud ainsi que plusieurs mitrailleuses.

Pour allouer le feu des canons, un grand bunker de Poste de contrôle (R636) a été construit avec un télémètre et des jumelles pour l'acquisition de la cible.

À l'extérieur des bunkers, une couche de mortier supplémentaire a été posée avec une structure pour flouter les surfaces autrement lisses.

En août 1944, la batterie est attaquée et conquise par une attaque de dos par des soldats alliés du Maroc.

Aujourd'hui, l'un des bunkers est construit dans un bâtiment et un autre est retiré pendant l'extension de la route. Les deux derniers et le reste de la batterie sont visibles le long de la route.