Batterie d'artillerie de Bud

La construction de cette batterie côtière a été initiée par l'armée allemande à l'été 1941. Les prisonniers de guerre russes et polonais ont défendu le travail acharné de dynamitage et de découpage de bunkers et de tunnels dans les roches.

Six 155 mm. Des Kanonts français ont été mis en place et ont une portée de 17 km. À Kjekså, à deux kilomètres à l'est, un radar (FuMO 3) a été mis en place pour aider à l'avertissement et au ciblage.

Au milieu de la batterie, un bunker à grande commande (R 636) a été construit, équipé d'un viseur et d'un équipement de ciblage.

La batterie du Kanont était opérationnelle au printemps 1942 et se composait de quatre Kanonts de défense aérienne (Flak 38), de deux phares et de plusieurs Kanonts blindés en plus de l'armure principale.

Le bâtiment a été enregistré comme complété au début de l'été 1943, mais il a été continuellement élargi jusqu'à la libération en 1945.

Après la guerre, la batterie a été interrompue et, en 1995, elle a ouvert ses portes en tant que musée.