Batterie d’artillerie de Todt

Dans le cadre de leur projet de débarquement en Angleterre, les Allemands ont commencé dès 1940 la construction, au niveau du Pas de Calais d'une batterie de canons de gros calibre. La batterie Siegfried était destinée à fournir un appui d'artillerie aux troupes du débarquement, en bombardant le sud-est de l'Angleterre, tout en dégageant la Manche de navires de guerres alliés. Elle était équipée à cet effet de quatre canons de 380 mm.

Elle se trouvait au Cap Gris-Nez, au point le plus étroit de la Manche, où la côte anglaise est à une quarantaine de kilomètres seulement. Les canons avaient une portée efficace de 55 km, ce qui leur permettait d'atteindre aisément les côtes du sud-est de l'Angleterre, et cette batterie a souvent participé aux bombardements au-dessus de la Manche.

Le ministre allemand de l'armement et responsable de l'organisation du même nom, Fritz Todt, mourut en janvier 1942, et la batterie Siegfried fut rebaptisée batterie Todt en son honneur.

Avec l'évolution de la guerre, le rôle de ces canons se trouva inversé: offensifs au départ, ils devinrent défensifs. La batterie Todt fut intégrée au Mur de l'Atlantique, et tout le secteur du Pas de Calais fut particulièrement fortifié par les Allemands, qui pensaient que c'était là qu'aurait lieu le débarquement allié. L'intensité des bombardements aériens alliés, qui se poursuivirent en 1944 après le jour J du débarquement en Normandie, et l'opération Fortitude, destinée à induire les Allemands en erreur, les renforcèrent dans cette conviction et immobilisèrent de nombreuses unités qui auraient pu être déployées ailleurs.

Les canons de la batterie Todt constituaient évidemment un objectif privilégié pour les raids aériens alliés. Les Alliés savaient exactement où se trouvait le site et l'attaquèrent régulièrement, mais les bombes furent sans effet sur les blockhaus qui protégeaient les canons, et ils ne furent neutralisés qu'en septembre 1944, lorsque les troupes canadiennes qui progressaient prirent la batterie par l'intérieur.

Après la guerre, les canons furent démontés et transférés par bateau en Norvège, où ils furent remontés dans la batterie d'artillerie de marine - construite par les Allemands - de Nötteröy contrôlée par la marine norvégienne.

L'un des blockhaus de la batterie Todt abrite aujourd'hui un musée.

I recall thes guns very well indeed. As my ship HMS Aristocrat was shelled by them, as we escorted a convoy in the channel, not an experience I would care to repeat. But we survived the salvos with just a few wounded and some damage that required a refit and shore leave. 

Former A/B Seaman Royal Navy, Lawrence John Rand