Batterie d’artillerie de Nymindegab

A l'été de 1941 l'armée Allemande commença la construction d'une batterie côtière à Nymindegab sur la côte Sud-ouest du Danemark, dans le cadre du Mur de l'Atlantique qui s'étendait alors du Nord de la Norvège jusqu'à Bordeaux en France.

La batterie, située dans les dunes devait protéger le flanc Sud du Fjord de Rinkøbing. Initialement 4 pièces de 105 mm. étaient postées en positions ouvertes et les servants disposaient de baraquements. Fin1942 la construction des bunkers débuta ; pour les canons (R671) pour le commandement (R636) et des baraquements pour le personnel. D'autres bunkers furent également coulés pour abriter les munitions, la Flak et la défense rapprochée. En plus de la batterie de Nymindegab il y avait 10 batteries de 105 mm. tout autour du Danemark, toute identiques par leur conception et leur construction. Ces canons avaient été pris en France par les Allemands et avaient une portée

de 12 km.

En parallèle avec l'extension de la batterie l'armée utilisait la zone pour tester de nouveaux types de bunkers pour l'artillerie.

A l'Automne 1943 la Kriegsmarine (marine Allemande) commença la construction d'une station radar à l'Est de la batterie d'artillerie. Elle comprenait une tour bunker (V714) avec un radar Würzburg à son sommet capable de détecter des navires à 80 km de distance.

A proximité de ces installations la Luftwaffe (armée de l'air Allemande) construisait un camp au sommet de la falaise situé au Nord de la route principale pour l'entraînement des artilleurs antiaériens. Il s'agissait de salles de cours en briques, de réfectoires et de baraquements. La route du Nord était flanquée d'un mur antichars et un bunker antichars type R676 était construit dans la falaise près du camp.

La plupart des bunkers sont aujourd'hui ensevelis dans les dunes et la tour radar a été détruite à l'explosif dans les années 1970. Les restes du mur antichar sont toujours visibles ainsi que les vestiges de la plupart des bunkers.

Le camp de Nymindegab fut utilisé brièvement après la libération en Mai 1945 pour y loger des réfugiés Allemands puis fut rapidement récupéré par l'armée Danoise ; depuis les année 1970 il sert d'école pour la Garde Nationale.