Batterie côtière de Malo Terminus

Cette batterie date de 1778 et avait été construite par la marine Française pour défendre Dunkerque des attaques de la flotte Britannique. Reconnaissant son intérêt stratégique les Français avaient modernisé le fort en 1939.

Un an plus tard, au Printemps de 1940 les fort était pris par les Allemands après une série d’attaques de bombardiers en piqué JU-87 stukas. Les Allemands poussèrent la modernisation du fort et l’incorporèrent au Mur de l’Atlantique.

Il comptait 4 casemates à canon ainsi qu’un bunker de contrôle de tir. Divers bunkers abritant munitions et personnel se trouvaient également sur le site. Les canons de la batterie étaient de 1902, calibre 194 mm.

Après le Débarquement du Jour-J, la zone puissamment fortifiée de Dunkerque fut contournée et isolée. Les Canadiens firent le siège de la ville, la forteresse elle-même ne se rendant que le 9 Mai 1945, un jour après la signature de la reddition Allemande. Les Canadiens occupèrent promptement le fort et les ingénieurs détruisirent les canons.