Batterie d’artillerie de Großer Kurfürst

A Cap Griz – Nez, en France à l'endroit où la Manche est la plus étroite, les Allemands construisirent une batterie d'artillerie consistant en quatre canons de 280 mm. immédiatement après la capitulation de la France en Juin 1940. Ces canons étaient disposés en tourelles, comme sur les cuirassiers et disposaient par conséquent d'un champ de tir à 360°.

Tout au long de la guerre ces canons firent feu contre le Sud – Est de l'Angleterre et constituèrent par conséquent une cible prioritaire pour les Alliés. Après le Débarquement de Normandie (Jour-J) les forces Alliées, principalement Canadiennes progressèrent le long de la côte pour libérer la région. En plus de harceler Douvres, les canons de Calais auraient pu empêcher les Alliés de réduire leur ligne d'approvisionnement en ouvrant le feu sur les navires Alliés en Manche.

Dans un ultime effort pour prendre le dessus, les canons Britanniques des Falaises de Douvres qui avaient déjà participé à des duels d'artillerie trans-manche depuis 1940 se lancèrent dans un dernier et massif bombardement. La batterie Großer Kurfürst reçut plusieurs coups mais pouvait toujours bombarder Douvres et les troupes Canadiennes.

Du 16 Septembre jusqu'à Octobre 1944, la zone fut sous bombardement permanent de l'artillerie Alliée et les canons de Großer Kurfürst étaient les seuls à pouvoir être acheminés par voie ferrée à l'intérieur des terres et ainsi riposter au feu de l'artillerie Alliée. Le 24 Septembre la liaison avec la batterie voisine Todt fut perdue et avec elle toute communication avec le monde extérieur. Ce n'est pas avant le 29 Septembre que les Alliés réussirent à capturer la batterie at ainsi les derniers canons qui étaient en mesure de faire feu sur l'Angleterre.