Batterie côtière de Granville

En 1942, les allemands construisirent, dans le port de Granville, une batterie de 4 canons de 120 mm.  installés en casemates. Un bunker de direction de tir fut construit en avant des canons. Par la suite, pour couvrir le port, d'autres bunkers virent le jour, abritant des canons antiaérien ou des armes de défense rapprochée.

Après le débarquement en Normandie (opération Overlord) et la conquête du Cotentin par les alliés, les forces allemandes qui occupaient les îles anglo-normandes de Jersey, Guernesey et Alderney se trouvèrent isolées.

En décembre 1944, 5 prisonniers allemands parvinrent à s'échapper de Granville et à gagner une des îles en volant une péniche de débarquement américaine. Profitant de leur connaissance de la ville, un raid commando est monté îles dans le but de remonter le moral des troupes allemandes isolées et de capturer du ravitaillement essentiel au maintien sur les 3 îles. 13 petits navires attaquèrent Granville le 8 mars 1945, environ 50 soldats allemands furent libérés, 30 américains capturés. Le navire charbonnier (SS Eskwood), contenant à peu près 100 tonnes de charbon, fût capturé, 4 autres cargos coulés aisni qu'un chasseur de sous-marin américain. Un dragueur de mine qui s'échoua et dut être abandonné fut la seule perte côté assaillant.