Batterie d’artillerie de Gatteville

En 1942, les allemands commencèrent la construction d'une batterie d'artillerie, sur une hauteur stratégique, au nord-est de la péninsule de Cherbourg. Elle fut équipé de canons français de 155 mm. capturés d'une portée de 20 km. et qui furent déployés sur des plate-formes de béton.

Plus tard, afin de le protéger des attaques aériennes, chaque canons fut installé dans un bunker et équipé d'un bouclier qui couvrait la partie ouverte de la casemate, dans le but de protéger les servants.

La mise en casemate réduisit le champ de tir initial de 360° à 120°, en direction du nord. D'autres bunkers furent construit pour abriter les artilleurs, les munitions, des canons antiaériens et l'ensemble de la zone fut protégé par des tranchées, des champs de mines et des réseau de fil de fer barbelés.

Peu avant le débarquement allié de juin 1944 en Normandie, la batterie fut victime d'un bombardement aérien qui ne causa aucun dommage aux canons. Les américains craignaient que cette batterie puisse intervenir contre la plage de Utah située 20 km. au sud.

Lors de l'offensive alliée contre la grande cité portuaire de Cherbourg, 2 canons furent sortis des casemates et réinstallés sur plate-forme ouverte, de manière à pouvoir couvrir à nouveau 360° d'azimut et à engager les forces américaines qui arrivaient du sud. Les troupes US prendront finalement la batterie après de violents combats.

Aujourd'hui, la batterie de Gatteville est située sur une propriété privée, et l'une de ses casemates est devenues un cottage.