Batterie côtière de Cézembre

Sur l'île Cézembre, île côtière située en baie de Saint-Malo en Bretagne, la marine allemande a débuté en 1942 la construction d'une batterie de canons avec six canons français sur rails de 194 mm. Ceux-ci ont été positionnés sous forme d'anneau ouvert et avaient donc un champ de feu de 360 °. Les armes dataient de 1870, pour le contrôle des ces canons, un grand bunker de commandement (M157) fut construit. La portée des canons était de 15 km. Et pour les protéger, plusieurs batteries antiaériennes, dépôts de munitions et bunkers pour la garnison, furent disséminés dans l'île.

Cézembre faisait partie de "Festung St Malo", mais après que les Américains, au début du mois d'août, eurent libéré la ville elle-même, l'île de trouva complètement isolée. La garnison qui comprenait près de 500 soldats allemands et italiens a refusé de se rendre et la semaine suivante, l'île devint la zone la plus bombardée de la Seconde Guerre mondiale. Elle fut bombardée intensivement tant par voie maritime, terrestre qu'aérienne,  tellement qu'elle devint méconnaissable. Les Allemands ont essayé d'obtenir des approvisionnements à partir de Jersey et d'y transférer plusieurs blessés graves, mais les bombardements massifs ont finalement obligé la garnison à se rendre. La reddition eut lieu le 2 septembre 1944 et seulement après l'épuisement de l'eau potable.

En raison des bombardements massifs d'août 1944, une grande partie de l'île est encore remplie de cratères de bombes, ainsi que d'obus, bombes et mines non explosés. La majeure partie de l'île est clôturée et interdite d'accès.