Dépôts d'approvisionnement de V1 en Normandie

Au milieu de l’année 1943, les Allemands commencèrent à construire, dans le nord de la France, la logistique pour leur prochaine attaque contre l'Angleterre par des bombes volantes V1.

Les dépôts d'approvisionnement, qui étaient les derniers espaces de stockage et de préparation avant le transport vers les bases de tir, étaient souvent construits dans de petits villages. Autour des maisons, des bunkers en blocs préfabriqués étaient installés. De cette façon, tout le village devenait un espace de stockage qui était ainsi camouflé aux yeux des bombardiers alliés.

En Normandie, sur la presqu'île du Cotentin, deux dépôts d'approvisionnement furent construits, un à Valognes et un à Bricquebec.

Après le débarquement des Alliés en Normandie en juin 1944, les routes d'approvisionnement en provenance d'Allemagne furent coupées et, par conséquent, aucun V1 n'a atteint les dépôts.

Aujourd'hui, les anciens entrepôts se trouvent toujours autour des villages et sont utilisés par les habitants.