Base de missiles V1 Vacquerie le Boucq

A cet endroit 6 km. Au sud-est de Hesdin dans le nord de la France, les Allemands ont construit en 1943, une base pour le lancement de leurs v1 roquettes contre l'Angleterre. La base était très simple et consistait en une rampe avec un mur de protection et divers bâtiments pour le stockage et la préparation des roquettes.

Il y avait dans le nord de la France de nombreuses bases comme celle-ci. La base a obtenu les roquettes des usines de production et à la base ils ont été préparés et tirés.

La roquette V1 ne pouvait pas être contrôlée, donc la rampe devait pointer directement vers la cible. La rampe à Vacquerie le Boucq pointait vers Londres, à 230 km. un moyen.

La distance de la rampe à la cible était d'une grande importance, puisque le V1 frappait d'abord le sol quand il manquait de carburant ou un dispositif spécial désactivé pour l'addition. Le système était simple, mais pas très précis.

La construction simple et légère et la petite taille de la base lui-même, était un choix délibéré par les Allemands. La base était rapide et pas coûteuse à construire. Le bunker de stockage avait une forme incurvée à une extrémité et sans connaître leur fonction il a été observé et appelé stations de ski des Alliés. Tous ces sites de "ski" ont été fortement bombardés et les Allemands ont donc utilisé des lanceurs mobiles. Le site de lancement à Vacquerie le Boucq n'a jamais été mis en service, mais a été retenu, seulement pour attirer les bombardiers alliés.

La menace des roquettes V1 a pris fin vers la fin de 1944, lorsque la totalité de la zone a été conquise par les troupes canadiennes et britanniques.

Retour dans les champs de Vacquerie le Boucq, est le mur de protection et une partie de certains des bâtiments.