Poste de commandement les sous marins West

Pour acceder à l’Atlantique, les sous marins allemands devaient entreprendre un  long et dangereux voyage à travers la mer du Nord et la Baltique .Une bonne part de leur carburant était gâchée durant ce trajet, limitant ainsi leur rayon d’action une fois l’Atlantique atteint. Avec la conquête de la France à l’été 1940 les Allemands eurent l’opportunité de rapprocher leurs sous marins du front en basant leurs flotilles dans les ports français de l’Atlantique tels que Lorient et Brest.

Pour permettre de telles opérations il fallait un nouveau quartier général. Appelé «direction des sous-marins Ouest , en 1940 il fut établi dans la ville portuaire de Lorient. Pour des raisons de sécurité, en 1942 le quartier général fut déplacé à Paris. Début 1943 le quartier général fut encore déplacé, cette fois au Château de Pignerolles près d’Angers (à mi-chemin entre Lorient et Paris). Le château se trouvait à l’Est de la ville et en 1939 avait été utilisé par le gouvernement Polonais en exil.

Après la chute de la France le château fut réquisitionné par les Allemands comme lieu de récréation pour les équipages de sous- marins en permission. Toute la zone autour du château fut fortifiée. Des clôtures furent érigées et des bunkers construits pour se protéger des attaques aériennes. Un tunnel fut creusé du bunker de contrôle jusqu’au Château.

Pour permettre la communication avec les bateaux en patrouille plusieurs mats d’antenne radio furent installés sur les terres du château.

Après le débarquement Allié en Normandie et la libération le SG fut déplacé à Bergen en Norvège. Plusieurs villes côtières fortifiées, dont certaines abritaient des bases de sous-marins furent contournées durant l’avance des Alliés. De ce fait, la flotille des sous-marins qui opéraient toujours des ports français fut placée sous l’autorité du commandant de la base de La Palice. Le reste des flotilles fut transféré au QG Nordmeer à Bergen.

Le Châteu de Pignerolles fut utilisé comme QG par le général U.S. Georges S. Patton et est aujourd’hui un musée de la communication.